Les Parents d'élèves

Les parents sont des membres à part entière de la communauté éducative. Le dialogue avec les enseignants et autres personnels de chaque école et établissement est assuré. Les représentants de parents d’élèves participent aux conseils d’école dans le premier degré et aux conseils de classe et d’administration des établissements d'enseignement du second degré.

PRESIDENTE

Mme NACER

 

MEMBRES

Mme NACERMme BOURNEUF
Mme GARAVANAMme VASSORD
Mme BOURSIERMme NIVET
Mme GERMAINM. BERGER
Mme BAZINMme DUMENIL
Mme GABILLARDMme LECLERE

Non, un mot de votre part dans le carnet de correspondance suffit à justifier son absence.

En revanche, un certificat médical est exigé lorsque votre enfant présente une maladie contagieuse, même si elle n’est pas grave, en raison du risque de contamination des autres élèves.

Oui, vous pouvez demander à rencontrer l’infirmière du collège et prendre rendez-vous avec le médecin de l’Éducation nationale. Ils peuvent vous aider à évaluer une situation particulière et envisager si nécessaire des aménagements de la scolarité de votre enfant. Ils sont soumis au secret professionnel : les informations que vous leur donnez restent confidentielles.

Quelle que soit son incapacité physique, temporaire ou durable, votre enfant doit se présenter au collège aux heures de cours d’EPS. Si la santé de votre enfant l’empêche ponctuellement de participer au cours d’EPS, vous devez signaler son inaptitude temporaire. Votre courrier n’est pas une dispense : les cours d’éducation physique et sportive sont obligatoires. Seul le professeur peut décider, selon le degré d’inaptitude ou les conditions d’enseignement, de le dispenser d’assister au cours. Dans ce cas, l’équipe de vie scolaire le prend en charge. L’infirmière du collège peut également rencontrer votre enfant.

Si son inaptitude est totale, c’est-à-dire si votre enfant ne peut durablement pas participer au cours, un certificat médical est nécessaire. Votre médecin y précise si certaines activités restent possibles (la natation par exemple). Le médecin de l’Éducation nationale rattaché à l’établissement peut rencontrer votre enfant pour évaluer son état de santé et les aménagements possibles.

La prise en charge de votre enfant dépend du problème qu’il présente. L’infirmière du collège effectue les premiers soins et évalue la situation. Si nécessaire, les secours sont prévenus et votre enfant est orienté vers un service de soins.

Dans tous les cas, vous êtes prévenus de l’accident et des gestes réalisés. Il est important que la feuille de renseignements sur laquelle vous indiquez les coordonnées avec lesquelles on peut vous joindre pendant les heures de travail, en début d’année, soit bien remplie et renvoyée au collège sous enveloppe fermée.

Pour mettre en place un régime alimentaire spécifique pour votre enfant, il est nécessaire de préparer et mettre en œuvre un projet d’accueil individualisé (PAI). La famille assure alors la pleine responsabilité de la fourniture du repas, du conditionnement et du transport. La mise en place de ces “paniers repas” doit être organisée et favorisée dans le cadre du PAI.

Il est possible de prévoir les aménagements à mettre en place avec le chef d’établissement, le professeur principal et le médecin de l’Éducation nationale : photocopies, aménagement du travail scolaire, voire des épreuves du brevet. Des aménagements supplémentaires peuvent être mis en place quand la situation l’exige. Si votre enfant bénéficiait d’un projet personnalisé de scolarisation (PPS) en lien avec son trouble des apprentissages, après réévaluation par la maison départementale des personnes handicapées, un nouveau PPS peut être mis en œuvre. L’enseignant référent initiera alors une équipe de suivi de la scolarisation.

Il est recommandé de contacter le professeur principal, le conseiller principal d’éducation (CPE) et/ou le chef d’établissement qui peuvent vous recevoir. Si vous le souhaitez, il est possible d’informer les personnels du collège qui peuvent soutenir votre enfant, pour les informer des difficultés que vous rencontrez. Un dialogue confiant entre parents, collégien et équipe éducative peut permettre de résoudre une situation délicate.

Vous pouvez aussi rencontrer le conseiller d’orientation-psychologue et/ou l’infirmier et/ou l’assistant du service social du collège à l’écoute des élèves et de leurs parents. Ils peuvent analyser avec vous les difficultés rencontrées, vous conseiller, vous orienter et vous aider dans vos démarches. Ils sont tenus au secret professionnel et assurent la confidentialité des informations que vous leur transmettez.

Conseils pratiques

La réussite de la scolarité de votre enfant est liée au dialogue qui s’établira entre les personnels de l’école ou de l’établissement scolaire du second degré et vous-même et de votre implication dans l’accompagnement de sa scolarité.

Accompagner votre enfant dans sa scolarité, c’est :

  • l’encourager dans sa découverte de la lecture et de l’écriture et dans sa recherche d’autonomie
  • développer son sens des responsabilités, lui apprendre le nécessaire respect de lui-même et des autres ainsi que l’utilité des règles de vie commune
  • l’aider à acquérir une certaine hygiène de vie (sommeil et alimentation équilibrés, hygiène corporelle, activités physiques, etc.) qui le rendra plus disponible pour apprendre mais aussi, à l’adolescence, pour affronter les tentations de conduites à risques

Vous avez des questions, une difficulté ou seulement une inquiétude ? Les personnels de l’école ou de l’établissement scolaire du second degré, enseignants et personnels médicaux et sociaux (de l’éducation nationale ou des collectivités locales) peuvent, chacun pour ce qui les concerne, vous informer ou vous conseiller, vous ou votre enfant.